view counter

L'ange messager
  • Sa, 02/16/2013

 

En observant les textes de la religion sur ce sujet, nous trouvons que l'ange [l'ange Gabriel] a trois situations :

 

La première : le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) le voit sous sa forme dans laquelle Allah l'a créé, et ceci n'est arrivé à notre messager que deux fois.

 

La deuxième : la révélation lui vient comme le tintement de la cloche, ensuite elle s'en va et le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) a compris et mémorisé ce qu'il lui a dit.

 

La troisième : l'ange lui vient sous l'apparence d'un homme, il lui parle et discute avec lui, et il comprend et mémorise sa parole, et c'est la situation la plus légère pour le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) ; et c'est ce qui est arrivé avec l'ange Gabriel (que la paix soit sur lui) lors de la première rencontre lorsqu'il l'a surpris dans la grotte Hiraa. 

 

Les premières indications de la révélation Avant que le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) ne voie l'ange, il voyait une lumière et entendait une voix, mais il ne voyait pas l'ange qui produisait la lumière, et il ne voyait pas celui qui lui parlait et l'appelait ; Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, d'après Ibn 'Abbaass qui a dit :

-"Le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) demeura à la Mecque pendant quinze ans, il entendit la voix et vit la lumière pendant sept ans, et il ne voyait rien ; et huit ans pendant lesquels il reçut la révélation ; et il demeura à Médine pendant dix ans".

 

An-Nawawi a dit :

-"Il entendait la voix et voyait la lumière".

 

Al-Qaadhi a dit :

-"C'est-à-dire la voix de l'appel des anges, et il voyait la lumière : c'est-à-dire la lumière des anges et la lumière des versets d'Allah, jusqu'à ce qu'il vit l'ange de ses propres yeux et qu'il lui parla avec la révélation d'Allah". 

 

L'effet de l'ange sur le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) : 

 

Parmi les allégations que ceux qui ne croient pas au messager prétendent, le fait que ce qui arrivait au messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) n'était qu'un genre d'épilepsie, ou un contact que les diables avaient avec lui, et ils ont menti dans ce qu'ils prétendent, car les deux choses sont différentes : celui qui fait une crise d'épilepsie, sa couleur devient jaune [pâle], il perd du poids, et il n'est plus équilibré ; de même que celui qui est possédé par un diable, il se peut que le diable le fasse parler [ce n'est plus lui qui parle mais le diable] et il parle aux gens qui sont présents ; ensuite lorsqu'il reprend conscience, il ne sait pas et il ne se rappelle pas ce que le diable a dit aux gens présents. Alors que pour le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue), le contact de l'ange avec lui est un développement dans son corps et un rayonnement sur son visage, et ceux qui sont assis avec lui n'entendent aucune parole, mais ils entendent un bruit comme le bruit des abeilles près de sa tête ; et le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) se levait en ayant compris et mémorisé tout ce que l'ange a dit, ensuite il disait à ses compagnons ce qui lui a été révélé. Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) nous a rapporté de son père (qu'Allah soit satisfait de lui) que la révélation descendait sur le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue) pendant des jours très froids, ensuite elle s'arrêtait alors que des gouttes de sueur coulaient de son front. Et il nous a dit que lorsque la révélation descendait sur lui alors qu'il était sur sa chamelle, il frappait sa bride, et elle se mettait presque à genoux à cause de son poids qui pesait sur elle. Un compagnon a mentionné que sa cuisse se trouvait sous la cuisse du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue), la révélation descendit alors sur lui, et la cuisse du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) a presque contusionné la cuisse du compagnon pendant que la révélation descendait sur lui.

Et Yâalaa ibn Oumayyah nous a raconté ce qu'il a observé lorsque la révélation descendit sur le messager (qu'Allah prie sur lui et le salue), alors qu'il souhaitait avant cela le voir dans cette situation, il dit :

-"Donc, on me fit entrer, je le vis alors que son visage était rouge ; on le recouvrit ainsi pendant une heure, ensuite il fut soulagé".

 

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010