view counter

Le mouvement réalise la signification
  • Sa, 02/23/2013

 

La vie est comme une bicyclette, il faut absolument que celui qui le monte, soit continuellement en mouvement afin de ne pas tomber ; et il faut que son mouvement avance vers l'avant.

 

Lorsque tu ne travailles pas et que le temps passe, la nuit et le jour, le matin et le soir, les heures et les minutes, sont équivalents pour toi ; et à ce moment, tu te poses la question : pourquoi je vis ?

 

Le mouvement réalise la signification de l'instant.

Le travail et les études ne sont pas seulement pour obtenir les moyens de subsistance et la fonction, mais pour ressentir l'appartenance à la vie et réaliser ce qui est le plus important pour elle et pour soi-même.

 

Lorsque tu transpires en travaillant, tu trouves le bonheur, tu es soulagé, et tu comprends la signification de la vie. Tout comme le soleil qui tous les jours se lève à l'Est et se couche à l'Ouest, il en est de même pour l'homme, ses mouvements doivent être ainsi.

 

Une étude à l'université de Chicago a remarqué que l'occupation, même si c'est pour terminer une activité simple qui n'est pas fatigante, est une chose très positive, et cela diminue le sentiment d'ennui, d'insatisfaction et d'anéantissement psychologique.

 

Une autre étude à l'université de Shanghai confirme que n'importe quel travail avec ou sans salaire, aide à ressentir le bonheur, et que ceux qui travaillent d'une manière stable, ou sont préoccupés par un travail ou un passe-temps favori, sont plus heureux que ceux qui ne fournissent pas d'effort corporel.

 

L'étude a remarqué que les volontaires à qui l'on a demandé d'attendre 15 minutes et qui se mirent à marcher en faisant des va et vient, étaient plus joyeux à chaque fois qu'ils marchaient plus loin que ceux qui choisirent de ne pas marcher.

 

L'énergie empêche la personne de rester tout le temps assise ; le loup qui est dans sa cage, tourne et tourne encore en ayant la queue levée, c'est l'expression d'un mouvement interne stimulant.

 

Même lorsqu'il dort, son énergie n'est pas absorbée et elle ne le laisse pas ; et il se peut qu'on décrive l'homme énergique en disant qu'il est un loup pour plaisanter ; contrairement à ce "Rakham", qui est un oiseau qui ressemble au vautour mais il n'attrape pas ses proies, il se contente de manger les cadavres.

 

Il n'y a pas de meilleur critère pour l'homme que son travail. Allah (qu'Il soit exalté) nous donne une récompense pour le bon travail, et cela correspond au fait que nous soyons capables d'accomplir un meilleur travail.

 

Et le travail protège la personne de plusieurs choses :

 

1- L'ennui.

2- La dépravation.

3- La pauvreté.

 

Lorsque le travail est un plaisir, la vie est une joie ; et lorsqu'il est une obligation, la vie devient de l'esclavage.

Fais chaque travail comme si c'était le dernier travail que tu faisais ; plus tu travailles, plus tu vis ; et quelqu'un a dit : "Parmi les croyants, j'ai de la chance, et j'ai remarqué que ma chance augmente à chaque fois que mon travail augmente".

 

Celui qui travaille, voit les résultats, alors que celui qui dort, voit les rêves.

Et le plus important dans le travail, est que c'est l'occasion de se découvrir soi-même.

 

Cheikh Salmaane Al-'Awdah.

 

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010