view counter

Le coeur doit être pur
  • Sa, 02/23/2013

 

Il n'y a rien qui rende l'homme plus heureux, qui épanouisse plus sa poitrine, et qui soit plus réjouissant pour son âme, que le fait qu'il vive dans sa société parmi les gens en ayant un cœur pur, une âme pure, un bon caractère, en abandonnant les suggestions provenant de la rancune, et de la révolte de la haine, de la jalousie, de l'assouvissement de vengeance, ainsi que la victoire pour soi-même.

 

Il a un cœur noble qui élève son nom, augmente son rang, et lorsqu'il voit une personne comblé d'un bienfait, il félicite cette personne, en comprenant la générosité d'Allah (qu'Il soit exalté) envers Son serviteur dans ce bienfait ; et sa situation est comme l'a dit le prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) dans un hadith rapporté par Abou Daawoud et d'autres :

(O Seigneur ! Tout bienfait dans lequel je me trouve en me réveillant ou dans lequel un de Tes serviteurs se trouve, provient de Toi l'Unique qui n'a pas d'associé ; donc, louange à Toi, et nous te remercions).

 

Il n'est pas étonnant que le nettoyage et la purification de ce cœur, ne s'arrête pas à cela seulement, mais lorsqu'il voit qu'un musulman subit un tort, ou qu'un malheur lui arrive, ou se produit proche de chez lui, il se montre compatissant envers lui et il espère que ses tourments se dissiperont et qu'Allah (qu'Il soit exalté) lui pardonnera.  Alors il n'oublie pas l'importance d'enterrer le fait d'être content de l'affliction des autres dans son germe ; et la bonté de son cœur s'empresse de dire ce qui a été rapporté par At-Tirmidhi, que le messager d'Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit à propos de ce que le musulman doit dire lorsqu'il voit une personne éprouvée (par un malheur ou une maladie…) :

(Louange à Allah qui m'a préservé de ce dont il a été éprouvé, et qui m’a honoré plus que beaucoup de ceux qu'Il a créés).

 

L'exemple du cœur qui est ainsi, est comme le récipient blindé, il est impossible que le liquide s'y infiltre ; et c'est le cœur qui est pieux, pur, illuminé, et qu'Allah (qu'Il soit exalté) bénit ; ainsi les bonnes choses s'empressent d'y entrer en grands nombres d'où il ne s'y attend pas. Et celui qui possède ce cœur, sera sauvé en étant honoré le jour où l'argent et les enfants ne seront d'aucune utilité sauf celui qui viendra avec un cœur pur.

Sa’îd ibn Al-Moussayyib (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

-"Le cœur pur est le cœur qui est correcte, c'est le cœur du croyant".

Et on interrogea Ibn Sirine (qu'Allah lui fasse miséricorde) :

-"Qu'est-ce que le cœur pur ?". Il dit :

-"Celui qui conseille pour Allah (Le Puissant et Le Haut) Ses créatures. C'est-à-dire qu'il n'y a pas dans ce cœur de tromperie, de jalousie et de haine".

 

Notre religion musulmane s'informe des cœurs des gens de temps à autre, afin de les laver avec de l'eau pure pour enlever les saletés des troubles et leur fumée, et afin d'y implanter les sentiments de pureté envers les gens et la société. Et parmi cela, le fait que l'Islam s'informe deux fois chaque semaine de la situation du musulman, afin que l'homme soit un juge pour lui-même pour qu'il corrige ses défauts, et ceci est représenté par la parole du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) :

(Les actions sont présentées devant Allah le lundi et le jeudi, et Allah (Le Puissant et Le Haut) pardonne ces jours-là à toute personne qui n'associe rien à Allah, sauf une personne qui a une rancune avec son frère [musulman], et Il dit : "Laissez ces deux-là jusqu'à ce qu'ils se réconcilient") rapporté par Mouslim.

 

La société musulmane pure est la société qui est fondée sur les sentiments d'amour et d'entente, et l'éloignement de l'égoïsme qui est répandu entre ses individus, il n'y a pas de place dans cette société pour l'individualisme autoritaire, ni l'avarice ; mais une situation entre cette société et ses individus qui fait revivre dans le cœur du croyant la parole d'Allah (qu'Il soit exalté) :

{...miséricordieux entre eux} [Al-Fath (la Victoire éclatante) : 29].

 

Ainsi que la parole d'Allah (qu'Il soit exalté) qui fait l'éloge de la qualité d'un peuple :  

{…modeste envers les croyants,…} [Al-Maa'idah (la table servie) : 54].

 

Et la parole d'Allah (qu'Il soit exalté) :

{Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es compatissant et très Miséricordieux} [Al-Hachr (l'Exode) : 10].

 

Notre législation élevée est venue en exhortant à se témoigner réciproquement de la compassion, à la cohésion, à la justice, à l'équité, et en exhortant à s'éloigner de la séparation, de la rupture des liens, de la haine, de la jalousie, et de la provocation des tentations et de la séparation ; car négliger ces principes fait pousser les racines de l'antagonisme, fait flétrir les fleurs de la société pleine de vigueur, fait retourner le couteau dans sa plaie, ainsi se produisent la rancune et le remplissage démagogique de l'esprit qui pousse [l'individu] à ce qui cause plus de mal que de bien, jusqu'à ce que la colère se multiplie, les yeux deviennent alors aveugles et ne voient que d'un angle sombre, et cette colère pousse jusqu'à l'imagination, l'acceptation des mensonges, la confiance aux informations provenant de l'antagonisme et des conflits, l'espoir en la suprématie idéale et les promesses faibles ; et l'Islam interdit cela, et avertit les sociétés afin qu'elles ne tombent pas dans son abîme. 

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010