view counter

Indonésie : une centaine de leaders chrétiens et musulmans réunis
  • Me, 02/27/2013

Le coup d’envoi de la quatrième conférence des responsables islamo-chrétiens d’Asie a été donné, mardi 26 février, à Djakarta. Plus de 100 représentants chrétiens et musulmans, venus de seize pays asiatiques, se sont réunis dans la capitale indonésienne.

Cette conférence, qui a cette année pour thème « D’une parole commune à une action en commun », se tiendra jusqu’au vendredi 1er mars.

Nazaruddin Umar, fondateur de l’instance Dialogue interreligieux public et membre du ministère des Affaires religieuses, tout comme Hasyim Muzadi, secrétaire général de la Conférence internationale des érudits musulmans (ICIS), organisatrice de l’évènement, étaient présents.

La Conférence des évêques indonésiens et la Communion des Églises d’Indonésie sont également co-organisatrices de ce grand rassemblement, qui reçoit le soutien de la Fédération des Conférences épiscopales d’Asie (FABC) et de la Conférence chrétienne d’Asie.

Suryadharma Ali, le ministre des Affaires religieuses du plus grand pays musulman a estimé lors de l’ouverture que la conférence « témoignait d’un engagement fort des trois religions (catholicisme, protestantisme et islam, ndlr) en faveur de la promotion des valeurs de l’harmonie ».

Le conseil pontifical pour le dialogue interreligieux devrait suivre attentivement cette manifestation, indique le site Eglises d’Asie car « la rencontre de Djakarta découle en effet directement du discours prononcé par le pape Benoît XVI à Ratisbonne, en Allemagne, le 12 septembre 2006, et des polémiques qui ont suivi », rappelle le site d’information spécialisée sur l’actualité du monde religieux et des églises chrétiennes en Asie.

Après le discours de Ratisbonne, 138 dignitaires musulmans avaient adressé une lettre au souverain pontife qui avait alors répondu en invitant le plus grand nombre à ouvrir un dialogue entre chrétiens et musulmans. La conférence des responsables islamo-chrétiens d’Asie, créée il y a quatre ans, en est une réponse.

Sur le continent asiatique, où vit la majorité de la population musulmane du monde, ce dialogue interreligieux est plus que nécessaire.

Source : Saphirnews.com

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010