view counter

La Cour suprême d’Espagne annule l’interdiction du niqab dans une ville de Catalogne
  • Sa, 03/02/2013

En Espagne comme en France, la tentation de criminaliser le long voile marginal qui enveloppe de la tête aux pieds une petite poignée de femmes s’est traduite par son interdiction dans les administrations et bâtiments publics, notamment dans les villes de Barcelone et Lleida, devenues les hauts-lieux catalans de la législation anti-niqab, il y a trois ans de cela.

Le sort du voile intégral semblait donc sceller, mais c’était sans compter un revirement judiciaire qui a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans une Catalogne foncièrement hostile à la liberté de mouvement des rares femmes en niqab.

Comme l’a rapporté Reuters, la cour suprême vient en effet d’annuler la décision de justice qui concernait les 20 administrées à part de la cité de Lleida, au motif que « L'interdiction qui vise ces femmes viole non seulement les libertés religieuses, mais renforce également la discrimination à leur encontre. En assignant à résidence certaines femmes, on les prive d’une intégration dans la société espagnole», a stipulé le jugement de la plus haute instance judiciaire espagnole.

Outre le camouflet cuisant infligé aux pourfendeurs du voile intégral, c’est la pertinence de leur argument massue qui est ainsi remise en cause : à savoir l’impossibilité d’intégrer des femmes dont l’apparence extérieure est en soi un obstacle majeur. Car comment intégrer des citoyennes que l’on a sciemment gommées du paysage et dont la probabilité qu’elles quittent leur voile sous la contrainte est infinitésimale ?

Source : Oumma.com

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010