view counter

L'Invocation : l'adoration
  • Me, 07/13/2016

 

Le prophète (qu'Allah le bénisse et le salue) a dit : (L'invocation est l'adoration) rapporté par At-Tirmidhi.

 

Il a dit que l'invocation est une adoration, plus exactement elle englobe tous les genres d'adoration, Allah (Le Puissant et le Haut) a dit : {Et votre Seigneur dit : "Invoquez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'Enfer, humiliés"} [Le Pardonneur : 60] ; donc, Allah (qu'Il soit exalté) a mentionné l'invocation : {"Invoquez-Moi, Je vous répondrai}, ensuite Il a dit : {Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer}, ceci indique l'importance et la grandeur de l'invocation, jusqu'à ce que le prophète (qu'Allah le bénisse et le salue) dise qu'elle est l'adoration, et ceci indique aussi que l'adoration est l'invocation, c'est la raison pour laquelle les savants ont dit :

-"L'invocation est divisée en deux genres :

 

Le premier : l'invocation de demande, qui correspond à demander à Allah (qu'Il soit exalté), comme par exemple, tu dis : "O Seigneur ! Pardonne-moi et guide-moi", c'est une invocation d'adoration et de demande à Allah (Le Puissant et le Haut) ; et ceci est clair et bien connu.

 

Le deuxième : l'invocation d'adoration, alors la prière est une invocation, le jeûne est une invocation, et le pèlerinage est une invocation, parce que le serviteur qui accomplit une de ces adorations, c'est comme s'il disait en l'accomplissant : "O Seigneur ! Tu m'as ordonné, alors j'ai répondu à Ton ordre et je T'ai obéi ; et voilà que j'accomplis cette adoration, donc, accepte-la de moi" ; ceci renferme le sens de l'imploration, de la demande et de l'invocation. Et la base de la signification de la prière dans la langue est l'invocation ; donc, l'éloge et l'adoration pure font partie des meilleures invocations ; le fait que le serviteur prenne conscience de ces significations, le rapproche de son Seigneur, et fait que l'adoration soit plus proche de ses buts.

 

L'invocation renferme toujours le bien : soit en étant exaucée par la réalisation de la demande du serviteur, ou en étant exaucée par la récompense qu'il obtient grâce à son invocation ; et la récompense pour l'invocation est garantie par la grâce d'Allah pour toute personne qui L'invoque, si son intention est bonne et qu'elle est pour la satisfaction d'Allah (qu'Il soit exalté).

 

C'est comme si la récompense est garantie grâce à ce que l'invocation renferme comme significations concernant l'adoration et la foi ; car l'invocation est la confirmation de la signification de la foi, parce que lorsque la personne invoque Allah (qu'Il soit exalté), cela signifie qu'elle croit qu'il y a un Dieu dans le ciel qui est un Créateur, un Pourvoyeur, un Sage qui est capable de toute chose, il possède tout dans Sa main ; et le serviteur a la certitude qu'il invoque Celui qui possède ce qu'il Lui demande et Il possède tout ce qu'il y a sur terre et dans le ciel ; il a la certitude aussi que tous les serviteurs sont pauvres et qu'Allah est le Riche par excellence ; par conséquent, la réalité de l'invocation réalise une très grande signification, qui correspond au fait de repousser et de lutter contre le plus grand malheur qui touche l'âme humaine, qu'elle soit une âme croyante ou une âme mécréante, c'est l'égoïsme ; car cet égoïsme est la cause de l'orgueil, de la Tyrannie, de l'injustice, de l'hostilité, des problèmes entre les gens, du fait de prendre les droits des autres, du fait que l'homme cause du tort à son épouse, ou que son épouse lui cause du tort, ou que l'associé cause du tort à ses associés, ou le dirigeant cause du tort aux citoyens, ou les gouvernements se causent du tort les uns les autres, que ce soit l'égoïsme de l'individu ou l'égoïsme du groupe.

L'égoïsme est le virus dangereux qui est derrière toutes les maladies et les problèmes dont la vie humaine souffre, et l'invocation jette les rayons forts de la foi pour tuer ce virus, parce que l'invocation engendre l'abaissement du serviteur pour Allah (qu'Il soit exalté), et le serviteur n'entre pas vers son Seigneur par une porte plus grande que la porte de l'abaissement ; c'est la raison pour laquelle la manière dont le serviteur est le plus proche de son Seigneur est lorsqu'il est prosterné, et la meilleure invocation est celle qui renferme un genre de reconnaissance qui engendre l'abaissement devant Allah (qu'Il soit glorifié), comme Sa parole (qu'Il soit exalté) :

{"Pas de divinité à part Toi ! Pureté a Toi ! J'ai été vraiment du nombre des injustes" [Les prophètes : 87], et comme Sa parole (qu'Il soit glorifié) :

{"O Notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants"} [Al-'Aaraaf : 23].

Et sa parole (qu'Allah le bénisse et le salue) :

(O Allah ! Tu es Mon Seigneur, il n'y a pas d'autre divinité que Toi, Tu m'as créé et je suis Ton serviteur ; et je me conforme autant que peux à mon engagement et à ma promesse vis-à-vis de Toi…).

 

Et dans l'invocation que notre messager (qu'Allah le bénisse et le salue) a enseignée à Abou Bakr (qu'Allah soit satisfait de lui) :

(O Seigneur ! J'ai été très injuste envers moi-même et personne d'autre que Toi ne pardonne les péchés, alors pardonne-moi et fais-moi miséricorde, Tu es certes le Pardonneur, le Très Miséricordieux) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Ibn Rajab (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

-"La lamentation de ceux qui commettent les péchés, est plus aimé auprès d'Allah que les voix de ceux qui évoquent Allah".

 

L'invocation et l'abaissement font sortir l'égoïsme, ils éduquent la personne à prendre conscience du groupe autour de lui et à s'intégrer à ce groupe ; et parmi les bénédictions de l'invocation et ses beautés : le fait que tu associes les autres musulmans dans ton invocation : le proche, l'éloigné, le pieux, le débauché, celui qui est d'accord avec toi et celui qui s'oppose à toi.

 

Je me rappelle que j'ai rencontré pendant le pèlerinage un groupe de musulmans d'Australie, nous avons parlé de "la fraternité" et ses causes ; ils étaient formés de groupes différents réunis par l'Islam, et ils étaient divisés par beaucoup de directions, de rites, d'opinions, d'efforts d'interprétation, d'imitations et de fanatisme parfois ; parmi les choses que je leur ai dit : nous étions dans une chambre, et j'ai pensé à une invocation, j'ai ressenti la proximité de la miséricorde d'Allah (qu'Il soit glorifié et exalté) et notre besoin à tous de faire miséricorde à Ses serviteurs comme Il nous fait miséricorde (qu'Il soit glorifié), alors je dis : "O Seigneur ! Tous ceux pour qui il est permis dans Ta religion et dans Ta législation de T'invoquer pour que Tu leur accorde le bien, le pardon et la miséricorde parmi Tes serviteurs musulmans, alors je Te demande aujourd'hui, dans cette endroit, de leur pardonner et de leur faire miséricorde".

Donc, tu invoques Celui qui est Grand, qui est capable de toute chose, Son don est une parole et Son ordre est une parole, lorsqu'Il veut une chose, Il dit : "Sois, et cette chose est".

 

J'ai trouvé que ces paroles eurent de l'effet sur eux, et ils aimèrent que l'on puisse utiliser l'invocation pour réaliser une certaine diminution de l'intensité des divergences entre les musulmans, et que nous puissions traiter les divergences avec les conseils et l'orientation.

 

Parmi les significations de l'invocation concernant l'adoration, le fait qu'elle soit une bonne parole avec laquelle la personne parle à son Seigneur et L'invoque, ainsi elle représente un grand soutien psychologique pour l'âme et pour les autres, contrairement à ce que pensent certains que l'invocation est un genre d'incapacité ; mais au contraire l'invocation met dans le cœur de la personne une détermination, une force et une motivation pour la réalisation ; c'est la raison pour laquelle notre messager (qu'Allah le bénisse et le salue) dit à celui qui lui demanda d'être à côté de lui dans le Paradis :

(Accomplis beaucoup de prosternations), il voulut le lier à la détermination, au travail et à la continuation.

 

L'invocation confirme la confiance du serviteur en son Seigneur, lorsqu'il a la certitude que son invocation sera exaucée, comme le prophète (qu'Allah le bénisse et le salue) a dit :

(Invoquez Allah en étant sûres et certains qu'Il exaucera votre invocation) rapporté par Ahmed et At-Tirmidhi.

 

L'invocation est l'expression de l'âme de la personne, de sa tolérance, de sa foi et de ses qualités ; l'invocation entraîne la personne à invoquer Allah (qu'Il soit exalté) pour les autres, même ceux qui s'opposent à nous ; ce qui entraîne aussi au pardon, à la tolérance, à l'amour et à la foi.

 

Des transgressions et des erreurs se produisent à propos de ces grands buts de l'invocation, et elles troublent ces buts ; parmi celles-ci :

 

Sortir du but de l'invocation en entrant dans les détails de la description de la mort, du jour du jugement, ou du Paradis, ou de l'enfer, ou de la tombe ; ce qui fait que l'invocation devient une sorte de sermon ; en y ajoutant aussi un genre de prose rimée, de synonymes et de maniérisme blâmable, qui est étranger à la signification de l'invocation ; comme par exemple :

"Allahoumma Arham'na idhaa baridate Al-Qadamaane, wa djahadhate Al-'Aynaane, wa taqallassate Ach-Chafataane, wa yabissate Al-Lissaane…".

[O Seigneur ! Fais-nous miséricorde lorsque les pieds seront froids, lorsque les yeux seront exorbités, lorsque les lèvres se contracteront, lorsque la langue sera sèche,…].

 

Ou une personne qui veut invoquer Allah (qu'Il soit exalté) en faveur de quelqu'un, ou d'un savant, ou d'un dirigeant, et l'invocation se transforme en une sorte d'éloge, même si c'est avec une bonne intention ; alors, la personne mentionne ses bonnes qualités, ses mérites et ses bienfaits ; de même qu'utiliser l'invocation pour un genre de blâme, ou encore pire que cela, celui qui utilise l'invocation pour insulter ses ennemis personnels ou ceux qui s'opposent à lui ; et parfois il se peut que la divergence avec les autres soit proportionnelle, ou pour une chose mondaine, ou insignifiante, alors cette invocation est une mobilisation des cœurs des gens vers une affaire personnelle, ou qui concerne son groupe, ou qui concerne son opinion, et il se peut que ce soit une vengeance ou un genre de règlement de compte ; par exemple : il fait que les gens aspirent à des genres d'invocations maniérées, il utilise des mots étranges que parfois beaucoup de gens ne connaissent pas, comme l'invocation pour demander la pluie que certaines personnes parmi les gens lettrés et les linguistes répandent, et il est plus probable que les gens rient de cette invocation qu'ils ne soient remplis d'humilité et d'abaissement pendant l'invocation ; ou il invoque Allah (qu'Il soit exalté) avec des paroles stéréotypées tirées des journaux ou des médias, ou d'autres choses.

 

Et enfin, la transgression dans l'invocation s'oppose au but de l'invocation, et il me semble qu'il est meilleur et préférable que la personne n'invoque pas Allah (qu'Il soit glorifié) pour des choses éloignées des lois universelles et des lois divines, car cela pourrait engendrer chez les auditeurs, l'esprit de négligence, l'abandon des causes, et l'attente des surprises et des miracles, - surtout si c'est une invocation en groupe - ; alors que le croyant croit à la causalité, aux actions et à la pratique.

 

Et certaines invocations ne sont pas en conformité avec les lois universelles qu'Allah (qu'Il soit glorifié) a placées pour que l'univers suive son cours selon leurs règles ; donc, celui qui invoque Allah (qu'Il soit exalté) doit prendre en considération cette signification, et parmi les exemples concernant le fait de ne pas prendre en considération les lois universelles :

L'invocation pour l'anéantissement de tous les mécréants, ou pour la conversion de tous les gens à l'Islam, ce qui s'oppose à beaucoup de textes clairs dans le Coran et la Sounnah, comme Sa parole (qu'Il soit exalté) : {Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent} [Youssouf : 103].

Car prendre en considération ces choses, fait que l'invocation soit plus proche de l'esprit de la législation islamique si ses conditions sont complètes et ses obligations sont réalisées :

{Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui M'invoque quand il M'invoque. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés} [Al-Baqara : 186].

 

 

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010