view counter

Une vie longue !
  • Lu, 07/18/2016

 

Oui, je ressens que je suis accroché à la vie jusqu'au dernier souffle !

Je veux la vivre de long en large, avec sa profondeur et son étendue.

Je veux prendre du plaisir, sans intermédiaire et sans retard, de tous les changements historiques qui se produiront pendant la moitié du siècle prochain.

 

Et même les événements normaux et quotidiens sont une source de gaieté illimitée ; j'y vois la miséricorde d'Allah (qu'Il soit exalté), Sa justice, et Son soulagement proche pour ceux qui sont privés, qui sont écrasés, et ceux qui sont emprisonnés corporellement et spirituellement !

 

Je veux voir avec étonnement et enthousiasme tous les aboutissements vers lesquels ira un monde dont je fais partie, que j'aime, et dont je déteste le retard et l'idiotie ; et je lis l'événement complètement sans rien diminuer après avoir vu son commencement et après avoir lu ses premières lettres.

 

Quels aspects l'événement prendra-t-il ? L'imagination est allée loin et s'est envolée, mais l'affaire est que l'imagination devienne réelle et qu'elle se prépare à un autre saut… mais pour aller où ?

 

Je veux voir de nouveaux visages dans la vie, les visages d'enfants qui ont grandis, qui font des efforts, et qui ont entrepris l'expérience de la vie avec confiance et modestie !

Je veux voir que l'histoire s'arrête pour eux et leur donne le droit à la vie, à la gloire et à l'éternité.

 

Je veux parler d'autres personnes qui ont fait de grands sacrifices avec dévouement et objectivité, ils ne se sont pas attardés sur les comptes, il ne leur est pas venu à l'esprit les rêves de tenir la place d'honneur, ils n'ont pas pensé à l'égo ; ils n'ont pas prêté attention aux tentations du pouvoir, de l'argent et de la position élevée ; alors ils sont devenus ceux dont les gens parlent beaucoup, des statures devant lesquels les cous sont abaissés, et leurs noms sont inscrits avec de l'encre de lumière sur les pages des jours !

 

Je veux voir une réalité profondément ancrée que les gens pensaient perpétuelle et qui ne disparait pas, comment puis-je m'impliquer et devenir une petite ligne du livre de l'histoire !

Je veux voir une image différente de celle que je rencontre tous les jours.

Je désire encore plus de longues heures afin de jouir des plaisirs de la vie avec enchantement et joie à chaque fois que je peux faire cela sans avoir honte tant que j'ai l'esprit apaisé et que je suis dans la limite que les obligations religieuses m'ont imposée.

 

Je veux être toujours assidu à faire des dons sans attendre de récompense d'une créature.

A chaque fois que je dis une bonne parole, ou que j'oriente quelqu'un, ou que je donne une opinion, ou que j'apporte un soutien psychologique, je ressens que je m'étends, que je m'élève, que je cueille les fruits les plus mûrs de l'arbre du bonheur et que je bois de son eau abondante jusqu'à ce que je sois désaltéré.

 

Je veux être content lorsque je porte de nouveaux vêtements, et c'est comme si c'était le premier vêtement qui touche le corps de l'enfant du désert. Et je veux être content d'une bonne nourriture que j'avale, comme si c'était le premier repas dont l'enfant du champ est satisfait.

Je veux être content d'une nouvelle connaissance, comme si elle était perdue et comme si elle était la première touche de lumière qui fait vibrer le cerveau d'une enfant qui vient de naître.

 

Je veux voyager pour la première fois dans un pays qui a vécu dans mes rêves et voir le rêve devenir une réalité, le cauchemar devenir une joie et la nuit devenir l'aube…

Je veux apprendre à utiliser la technologie moderne avec un de mes petits-fils, comme si j'étais devant lui un petit enfant qui ne rejette pas le reproche et le rire parce qu'il comprend lentement et qu'il n'arrive pas à assimiler.

 

Les années que j'ai passées de ma vie m'ont informé de la vie, je connais ses bonnes et ses mauvaises choses, et j'examine ses chemins, alors aujourd'hui je suis beaucoup plus conscient, plus raisonnable ; et le travail que je faisais hier, je le fais plus vite et avec moins d'effort, et j'y réfléchis avec plus d'attention.

 

J'ai connu des nuits sombres et des jours difficiles, et je n'ai jamais perdu ma foi en mon Seigneur pendant ces moments, ainsi que ma confiance au fait qu'Il me donnera ce qui est meilleur, même si je ne comprenais pas l'étendue des buts élevés pendant ces périodes de difficultés.

J'étais toujours sûr et certain que le temps était de mon côté, et que les jours sont blancs tant que je veux cela, et que j'y crois.

J'ai appris de cela que je ne dois pas être triste pour une chose que je n'ai pas obtenue, je ne dois pas tirer mauvais augure d'une situation, car dans les choses que tu détestes, il y a beaucoup de compassions, de bienfaits et de dons.

 

La beauté de la vie que je la vive comme elle est et non pas comme je veux qu'elle soit !

Et la beauté du plaisir est que je le cueille avec souplesse et allégresse, et je ne donne pas aux inquiétudes de l'avenir l'occasion de m'en priver.

 

Mon ami est dérangé lorsqu'il se rappelle les dangers qui l'entourent et qui entourent la vie autour de lui ; alors que moi, ma philosophie est : "Profite bien du bienfait avant qu'il ne s'en aille !".

www.Islamtoday.net - All rights reserved © 2001-2010